Le SEO, Search Engine Optimisation ou référencement naturel en français, c’est ce qui fait que Google ou Bing aimera votre site ou non.

Et s’il ne l’aime pas cela sera lourd de conséquences. Vous vous retrouvez loin dans la liste de résultats  lors d’une recherche, et parfois même tellement loin que vous ne serez même pas sur la première page. Il faut savoir que la très grande majorité des internautes ne cliquent que sur les 3 ou 4 premiers résultats de recherche. Et ceux qui vont voir les pages de résultats suivants sont encore moins nombreux! Il faut donc que votre site se trouve bien placé pour les recherches que feraient d’éventuels clients potentiels. Contrairement au SEA (Search Engine Advertising ou liens sponsorisés) c’est la qualité du contenu et du codage de votre site qui fera la différence et non le budget publicitaire que vous y consacrerez. Sans parler de l’effet sur les visiteurs d’un site auxquels on arrive par SEA et qui est de mauvaise qualité. Dans tous les cas vous avez de toute façon tout à gagner à soigner ce point. Je vous présente ici les points importants à vérifier.

Chaque page a un titre unique

Je parle bien du titre de la page et non de son adresse qui sera toujours unique. Ce titre doit comporter moins de 70 caractères et contenir des mots clefs pour votre site.

Chaque page possède une balise META pour la description

Et cette description est à nouveau unique et contient des mots clefs. Elle fait moins de 156 caractères.

Chaque page possède ses mots-clefs

Il doit y en avoir moins de dix. et il apparaissent aussi dans le contenu texte de la page. Attention une erreur fréquemment commise est d’avoir une longue liste de mots-clefs. Google n’aime pas cela du tout est considérera que c’est un site sans intérêt. Il en faut peu mais bien choisis.

Les metadata sont en place pour les flux RSS ou de réseaux sociaux

Les metadata ce sont que le visiteur ne voit pas (sauf s’il examine le code source de votre page) mais qui sont essentielles. Ce sont elles qui aident les robots des moteurs de recherche à indexer plus vite votre site et à “comprendre” son contenu. Le titre et la description d’une page sont des metadata. Il importe donc que celles des différents flux que vous intégrez soit renseignés correctement pour faciliter le travail de ces robots, surtout avec un contenu qui va changer dynamiquement.

La grammaire et l’orthographe a été vérifiée pour toutes les metadata.

Les robots des moteurs de recherche s’en fichent un peu ce ne sont pas des professeurs de langue mais ce sont ces metadata qui vont leur servir d’index est être stockées dans leur base données. Donc si vous avez tapez : “auretaugrafe” il il y a peu de chance que Google ou Bing vous retrouve quand un internaute fera une recherche sur : “orthographe”.

Chaque image possède une description “ALT”

Je vous un ai déjà parlé dans le deuxième article de cette série. Les robots ne savent pas encore faire de la reconnaissance d’image et c’est cette description qui leur permet de savoir ce que l’image contient et donc de mieux vous référencer. Deux précautions valent mieux qu’une prenez aussi l’habitude de leur donner un nom de fichier en rapport avec le contenu, vous les aiderez encore plus.

Vous avez mis en place un fichier XML sitemap dynamique

Le fichier sitemap c’est le plan de votre site et dites vous que les robots des moteurs de recherche aiment encore moins faire des efforts qu’un internaute. Plutôt que de parcourir tout votre site pour en extraire tous les liens et trouver toutes les pages, ils vont utiliser ce fichier pour le parcourir et l’indexer. Il faut qu’il soit dynamique pour qu’à chaque fois que vous modifiez votre site il soit mis automatiquement à jour.

Vous avez soumis votre fichier sitemap aux moteurs de recherche

Il ne suffit pas que votre fichier sitemap existe sur votre site, encore faut-il que les moteurs de recherche sachent le trouver. Pour cela il faut le leur soumettre et leur indiquer où il se trouve. Pour cela vous devez le leur soumettre grâce à des outils comme la Google Search console. Au passage ces outils fournissent en général une fonction pour vérifier sa syntaxe, profitez en!

L’adresse internet (url) de chaque page page reflète correctement l’arborescence du site

Encore une fois, vous devez tout faire pour faciliter le travail des robots. De plus en faisant cela vous faciliterez aussi aussi l’expérience du visiteur.

Vous avez mis en place des redirections 301 chaque fois que nécessaire

La redirection de type 301 indique qu’une page n’existe pas ou plus qu’il faut aller chercher le contenu définitivement à l’adresse précisée dans la redirection. Votre navigateur se sert de cette information pour vous amener de façon transparente au bon endroit. On l’utilise quand l’architecture d’un site change pour rediriger de façon permanente vers la bonne page quelqu’un qui cliquerai sur un lien vers votre page en venant d’un autre site par exemple. A nouveau vous facilitez le travail des robots en leur indiquant que cette page n’a plus besoin d’être indexée et en leur indiquant la nouvelle adresse. On considère aussi comme une bonne pratique quand vous possédez plusieurs extensions de nom de domaine de rediriger de façon permanente avec une redirection 301 tous les domaines vers le domaine principal.

La balise rel=”nofollow” est en place chaque fois que nécessaire.

Cette balise html sert à indiquer aux moteurs de recherche qu’une page ne doit pas être référencée ou qu’un lien ne doit pas être suivi. Pensez à le mettre place quand par exemple vous créer une page dite d’atterrissage pour une promotion limité dans le temps. Si vous voulez être sûr qu’elle ne sera pas référencée il convient d’utiliser cette balise. Votre page de politique de confidentialité par exemple n’a pas non plus besoin d’être référencée dans les différents moteurs.

J’arrive au terme de cette aide-mémoire des choses à faire avant de mettre en ligne votre site Internet. Il est maintenant presque prêt à être  mis en ligne. Pourquoi “presque”? Tout simplement parce qu’un site doit vivre pour conserver un bon référencement. Il va falloir ajuster les mots-clefs et les contenus en fonction de vos objectifs. Pour pouvoir faire cela il est important de pouvoir suivre comment se comporte les internautes qui le visitent. Combien sont-ils? Comment arrivent-ils chez vous?  Par quels mots-clefs vous ont-ils trouvé? Quelles pages visitent-ils? Etc… Pour cela ils va falloir mettre en place des outils statistiques, c’est ce que nous verront dans le prochain et dernier article de la série.

Share Button

Articles similaires